Boule qui est-ce, première partie

Ce qui est-ce tactile, quelle aventure ! Après une année de réflexions, de bricolage, de coups de main des copains et copines, et une dernière ligne droite palpitante, le qui est-ce est finalisé.

Et pour l’occasion, on vous dévoile ici son nom complet : le boule qui est-ce ?

Fabrication du plateau

Lors du dernier billet sur le sujet, j’avais raconté les détails de la fabrication des personnages. Restait à raconter ici la conception et la fabrication du plateau.

Dans ce jeu, chaque joueur doit pouvoir disposer les 18 personnages ainsi qu’un personnage supplémentaire face à lui. Il doit pouvoir toucher chaque personnage pour le découvrir, et doit pouvoir les enlever facilement.

J’ai donc imaginé un plateau constitué de 3 lignes de 6 personnages. La ligne est composée d’une saignée, qui permet de glisser les bâtonnets, et de 6 puits rectangulaires de 3 cm de profondeur, qui accueillent les bâtonnets pendant la partie. Une quatrième ligne accueille un puit rectangulaire, pour positionner le personnage qui a été pioché.

Chaque puit est écarté de son voisin de 10 cm, ce qui permet une exploration aisée du plateau.

Pour construire un tel plateau, j’ai utilisé des planches de medium de 3mm d’épaisseur, et j’ai profité de la proximité de SIGMake, un fablab situé sur le campus des Cézeaux, pour usiner les planches à la découpeuse laser.

L’ensemble est constitué d’une boîte parallélépipèdique, assemblée par créneaux, et d’un système de traverses qui s’assemblent pour former les puits, en face de trous percés dans la planche supérieure. Voici quelques images de l’assemblage.

Afin de permettre à d’autres personnes de fabriquer le même socle, je propose ici en téléchargement le fichier au format OpenSCAD que j’ai utilisé pour la conception, et le fichier au format dxf, que j’ai donné à la découpeuse laser.

Et voici un aperçu en image du patron de découpe :

Pour finaliser le plateau, j’ai ajouté du carton ondulé devant chaque puit, afin de faciliter le positionnement des personnages, ainsi qu’une petite étoile en mousse pour distinguer le personnage pioché des autres personnages. Le jeu est prêt !

PS : j’échange depuis quelques temps dans le cadre de mes activités de recherche avec l’équipe du laboratoire cherchons pour voir, qui a accompagné une équipe autour de l’adaptation du qui est-ce traditionnel. On peut voir leurs travaux sur la page consacrée au projet.

6 thoughts on “Boule qui est-ce, première partie”

  1. Bonjour,

    J’aime beaucoup l’idée de ce qui est-ce accessible. Est-ce que ce ne serait pas un jeu que vous souhaiteriez par hasard présenter à un festival ludique et convivial comme celui de Pau (Pyrénées-atlantiques) les 9, 10 et 11 mars prochains ?

    Nous avons un pôle « accessibilité » et une bénévole très dynamique sur ce pôle, je peux vous mettre en contact avec elle.
    Moi ça me botterait de vous avoir avec nous en tout cas. Le festival vous nourrit et vous loge. On ne peut juste pas prendre en charge les frais de déplacement.

    J’espère que l’idée vous bottera 🙂

    Marion Lj, bénévole au festival de Pau.

  2. Bonjour Marion ! Merci pour l’intérêt porté à cette adaptation ! Je ne suis pas sûr d’être capable de me libérer aux dates du festival, mais c’est vrai que l’idée de le présenter me plaît beaucoup.

    1. Ca peut se prévoir pour l’édition 2019 😉

      N’hésitez pas à liker la page fb du festival afin de pouvoir nous recontacter l’an prochain. Et moi je reste à l’affut de toutes les nouveautés sur le fb « accessijeux ».

      Au plaisir !

      Marion Lj.

  3. Bravo ! Magnifique travail ! Ça serait génial de pouvoir l’acheter car mon garçon aveugle de bientôt 5 ans cherche à mémoriser tous les personnages du jeu classique pour pouvoir y jouer avec son frère. ..
    Je me demandais justement si una adaptation était possible !

    1. Bonjour Chloé ! Merci pour le message ! Je suis en train d’explorer plusieurs pistes pour pouvoir diffuser plus largement cette idée, mais pour l’instant, le processus de fabrication est très artisanal, et il resterait beaucoup de chemin pour en faire une version commercialisable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *