Maquette de logement

Il arrive parfois que la compréhension de l’espace quotidien soit compliquée pour un enfant déficient visuel à la mobilité précaire.

Une manière d’explorer les choses est de construire une maquette de son espace quotidien. La manipulation peut être compliquée. L’expérience donne quelques guides de construction :

  • placer quelques objets significatifs de l’usage des pièces, que l’enfant pourra reconnaître (évier, lit, table, …).
  • éviter de construire les murs jusqu’en haut des fenêtres, pour faciliter le parcours de la maquette.
  • choisir un toucher différent entre les murs et les objets qui meublent les pièces. On pourra choisir des pièces lisses pour les objets, en laissant les murs avec le toucher crénelé classique des legos.
  • utiliser des legos lisses pour symboliser les seuils de porte.
  • placer des petites figurines représentant les habitant·e·s du logement, pour par exemple identifier les chambres, faciliter la navigation à l’intérieur des espaces, et aider à faire la correspondance entre la maquette et le logement réel.

On pourra ensuite commencer à explorer la maquette en identifiant les endroits connus, en repérant les murs qui séparent deux pièces (« tu vois, c’est à travers ce mur que l’on s’entend quand tu es dans ta chambre, et moi dans la mienne »)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.